Mémé dans les orties – d’Aurélie Valognes

Mémé dans les orties – d’Aurélie Valognes

Mémé dans les orties - Aurélie Valognes

Éditeur : Michel Lafon (2015)

L’histoire :

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s’ennuie à ne pas mourir.
Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot.
Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence.
Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie… jusqu’au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

L’avant lecture :

Je m’attendais à un livre plutôt gai et rigolo.
Le résumé donne clairement envie !
Et puis les personnages un peu aigris qui se retrouvent chamboulés dans leur petit monde, ça me plaît toujours beaucoup 🙂

Au final :

J’ai adoré ce livre.
Il est plein de fraîcheur, de douceur (si, si) et d’amour.
Le monsieur Ferdinand, il ne demande que ça, finalement !
Et puis, il est certes un peu aigri, mais il est très drôle.
Tous les personnages sont attachants, ou bien agaçants.
On a un peu envie de savonner les escaliers juste avant le passage de Mme Suarez, histoire qu’elle se pète le col du fémur et qu’elle nous foute la paix.
Oui, vous pensez que je suis méchante, mais lisez-le et vous verrez qu’au final, c’est vous qui irez chercher le savon !

J’ai aimé :

– La mamie geek hyperactive et super pétillante. J’adore !
– Les répliques cinglantes de Ferdinand :

Donc, à la lettre C, on trouve… « Chien », hum, ce n’est pas vraiment le moment de remettre ça sur le tapis. « Chouette », ah, trop loin. Alors, alors, alors… Eh bah, non ! « Chieuse » n’est pas dans le dictionnaire. C’est la meilleure ! Il faudra qu’on m’explique pourquoi on y met que des mots qui servent jamais ! Est-ce qu’on se sert de « chiffe » ou de « chiton » ? C’est peut-être mon dictionnaire qui est trop vieux. 1993. Les chieuses existaient déjà, non ?

(avec la coiffeuse)
– Désolée, monsieur Brun. Alors, comment voulez-vous qu’on vous les coupe aujourd’hui ?
– En silence…

On note au passage :

– Le moment où Juliette nous fait l’analyse psychologique de Ferdinand et de son rapport aux femmes.
Bon, elle a onze ans, faudrait ptêt pas pousser hein !

Est-ce que je recommanderais ce livre :

Oui, vraiment.
Il est très remonte-moral et dieu sait qu’après la lecture de « Forbidden » (article ici), j’en avais grandement besoin.
Il se lit facilement et rapidement, et on en ressort le cœur léger 🙂

Lire un extrait 

5 réactions au sujet de « Mémé dans les orties – d’Aurélie Valognes »

  1. J’avais déjà envie de le lire mais maintenant encore plus! J’ai rit rien qu’à la citation sur la lettre C, je pense que je vais clairement adoré ce petit livre fort sympathique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *