Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper – de Phaedra Patrick

Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper – de Phaedra Patrick

Les fabuleuses tribulations d'Arthur Pepper

Éditeur : Milady (2016)


Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper – L’histoire :

Comme tout Anglais qui se respecte, Arthur boit son thé à heure fixe. Mais depuis qu’il a perdu sa femme, rien ne va plus. Il se calfeutre chez lui et essaie d’échapper aux visites de son envahissante voisine, qui, faute de pouvoir le réconforter, s’est mis en tête de le nourrir. Lorsqu’il consent enfin à se séparer des affaires de sa défunte épouse, Arthur trouve un bracelet qu’il n’avait jamais vu auparavant. Les charmes suspendus à ce bijou constituent autant d’énigmes qui lui donnent envie de mener l’enquête. Que sait-il vraiment de celle qui a partagé sa vie pendant plus de quarante ans ?

En entreprenant ce fabuleux voyage sur les traces de sa femme, Arthur va au-devant de surprenantes révélations.


L’avant lecture :

Il y a parfois des hasards qui n’en sont pas… c’est comme ça.

Ce petit livre à la couverture bleu pétant, a attiré mon oeil au détour d’une étagère, un samedi après-midi à la Fnac – haut lieu de débauche pour nous, livrovores invétérés–, alors que je me promenais avec mon amie Evelyne.

Le résumé nous a plu à toutes les deux, et c’est tout naturellement que nous avons décidé, quelques semaines plus tard, de lire ce livre en même temps, en lecture commune.

A ce moment-là, je ne me souvenais plus de l’histoire, je savais juste que lorsque je l’avais acheté, le résumé m’avait emballée. Alors nous avons commencé notre lecture, gentiment, au début du mois de novembre.
Et, même si je ne le savais pas encore, ce livre était exactement ce dont j’allais avoir besoin dans les semaines qui suivraient.

En effet, j’ai dû faire face au départ d’un être cher. Comme Arthur Pepper, même si, fort heureusement, il ne s’agissait pas de mon compagnon !
Et l’histoire d’Arthur m’a insufflé tellement d’énergie, elle m’a mis tellement de choses positives en tête… Les moments où je me plongeais dans ma lecture étaient de vraies bouffées d’air frais.

Alors voilà. Pour cette raison, entre autres, ce livre a une signification toute particulière pour moi.
Je ne l’ai pas analysé réellement, je ne l’ai pas « décortiqué » comme je le fais d’habitude, je me suis contentée de le savourer.
J’ai aimé l’histoire, l’écriture, les différents personnages, dont les défauts eux-mêmes ont fini par m’attendrir. J’ai aimé les messages d’espoir qu’il a transportés jusqu’à moi. Et non, non, même à 69 ans, la vie n’est pas finie !

Voilà 🙂
Je vous laisse en compagnie de mon amie Evelyne, qui vous raconte sa lecture.

 

Le petit mot d’Evelyne :

Evelyne

Cette couverture bleue, qui te fait déjà de l’œil au loin à la librairie. Ce bleu, qui rappelle le ciel. C’est en s’en approchant qu’on y voit des nuages, j’avais raison de penser à ce bleu du ciel. Ensuite ces petits pointillés, comme on en fait en traçant des itinéraires sur une carte.
Alors je n’ai qu’une envie, c’est de l’ouvrir.

Tout au long de la lecture on découvre que chaque élément, de la première et la quatrième de couverture, a son importance dans l’histoire.
Alors, on fait très vite la connaissance d’Arthur. Celui de la couverture. Un anglais de 69 ans, qui aura un parcours bien riche. Moi qui m’attendais à un homme so british, un anglais bien conventionnel, un bonhomme qui planifie toujours sa journée, et on n’oublie surtout pas le tea time. Et c’est bien le cas, sauf que le destin a choisi de le mener vers un chemin semé d’aventures surprenantes. Un joli parcours, avec pour conviction l’amour pour sa défunte femme, Miriam. Avec pour seul indice, le bracelet de charmes qui appartenait à sa femme. Qui révélera bien des choses qu’Arthur ignorait complètement, avant leur mariage. Et cela le changera, il aura une tout autre vision de la vie, comme les vertus d’une grasse matinée, par exemple. Et par-dessus tout, il accomplira enfin son deuil.

Ce que j’ai pensé de la lecture :
J’ai bien aimé cette lecture, c’en fut bien agréable. J’ai bien aimé suivre son parcours, j’étais devant le livre ouvert à me dire : « Allez Arthur !! ». J’aime quand le personnage voyage, mais surtout quand il doit rassembler son puzzle de la vie, et non pas en une enquête policière ou à la recherche d’un meurtrier.
Très léger, et s’accompagne d’un petit thé 🍵.
Une belle leçon de vie, qui rappelle que les choses simples peuvent égayer toute une existence.

3 réactions au sujet de « Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper – de Phaedra Patrick »

  1. Coucou les filles ! Extra cet article et j’ai, comme vous, repéré ce livre. Il faut juste que je vérifie si je l’ai déjà acheté ou non (ça m’arrive d’acheter des livres que j’ai déjà !!! C’est malin !!!). En tout cas j’ai envie de le lire car ça me parle.
    Bonne journée

    1. Merci Delphine pour ton commentaire. J’avoue, j’ai ri… mais deux secondes seulement. Parce qu’en vrai, je suis comme toi : au moment d’acheter un livre qui me plaît, des fois, je ne sais plus si j’ai déjà, ou pas 😀
      Je vous embrasse, les filles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *