L’appel du coucou – de Robert Galbraith

L’appel du coucou – de Robert Galbraith

L'appel du coucou - Robert Galbraith

Audio – Version intégrale – Audible


L’histoire de « L’appel du coucou » :

Lorsque le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée, dans un quartier chic londonien, l’affaire est vite classée. Suicide.
Jusqu’au jour où John Bristow, le frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike. Cet ex-lieutenant de l’armée, revenu d’Afghanistan amputé d’une jambe, est au bout du rouleau : sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée, un naufrage.
Aidé par une jeune intérimaire finaude, virtuose de l’Internet, il reprend l’enquête.
De boîtes de nuit branchées en palaces pour rock stars, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode et du people pour plonger dans un gouffre de secrets, de trahisons, et de vengeances.


L’avant lecture :

Comme vous le savez certainement, sous le pseudo de Robert Galbraith se cache en réalité notre chère J.K. Rowling. C’est certainement ce qui a, en premier lieu, éveillé ma curiosité.
Connaissant évidemment cet auteur grâce aux fameuses aventures de Harry Potter, j’avais envie de découvrir un de ses romans plutôt destinés aux adultes.
J’avais été tentée de lire « Une place à prendre » à l’époque de sa sortie mais l’occasion ne s’est finalement pas présentée.
Alors quand j’ai voulu tester l’appli Audible et ses livres audio, et trouvé dans la liste « L’appel du coucou », je n’ai pas hésité longtemps.

 

Au final :

Eh bien, je suis partagée.
Pour ce qui est du format audio : j’ai adoré la façon dont Lionel Bourguet nous conte cette histoire, c’est vivant et sa voix est très agréable, enfin du moins, mes oreilles à moi ont beaucoup apprécié.
J’aime aussi le fait de pouvoir lire « même-quand-on-ne-peut-pas-lire » parce qu’on est en train de marcher ou parce qu’on a les mains prises. On peut par exemple préparer le repas tranquillement avec son bouquin dans les oreilles, et ça c’est vraiment sympa.
Mais par contre, j’ai eu l’impression de mettre un temps infini à aller au bout. En fait, ce n’est pas qu’une impression.
Déjà, le livre papier fait environ 700 pages, ce qui peut être plus ou moins long à lire.
Mais là, la version audio fait, au total, 18 heures et 30 minutes !! Et ça, c’est sur le papier. Parce qu’en réalité, entre les fois où mon esprit a vagabondé quelques instants, les fois où un bruit a gêné mon écoute, etc., j’ai dû bien souvent revenir en arrière, pour me retrouver à écouter plusieurs fois le même passage ce qui, avec un livre papier, ne m’arrive pas, sauf en cas de chute inopinée de marque-page.
Et du coup, c’est encoooore plus long.
Mais je pense que c’est aussi l’histoire en question qui m’a donné ce sentiment : Cormoran Strike est un détective privé à qui une affaire est confiée et qui mène son enquête. Ce qui donne énormément de dialogues, de témoignagnes, d’interrogatoires. En gros, ça parle, ça parle… et bien que l’intrigue soit intéressante, au final, il ne se passe pas grand-chose.

 

J’ai aimé dans « L’appel du coucou »

(au sujet de l’histoire)

– L’ambiance.
– Le dénouement 🙂

 

J’ai aimé

(au sujet du format audio)

– Pouvoir faire deux choses en même temps, par exemple j’ai fini mon bouquin en tricotant ! Je suis sûre que ma grand-mère aurait adoré ça 😉
– Me coucher avec le livre dans mes écouteurs. Détente assurée. Ce n’est pas forcément là que j’ai le plus suivi l’histoire, il faut bien l’avouer, mais c’était très agréable.
– Les petites musiques insérées çà et là, ça met dans l’ambiance.
– Les différentes voix de Lionel Bourguet. Des fois, c’était carrément marrant ! Vraiment, il est très fort !

 

On note au passage :

Alors je ne sais pas si c’est moi ou quoi, mais je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages.

 

Est-ce que je recommanderais ce livre :

Franchement, il est pas mal ! C’est le dénouement qui sauve tout je crois 🙂
Si vous aimez l’ambiance enquête, détective, un peu comme dans les vieux films, « L’appel du coucou » vous plaira certainement.
Progresser petit à petit, découvrir des indices, recouper des informations…
Par contre, si vous vous attendez à trouver de l’action toutes les trois pages, je pense qu’il faut oublier tout de suite 😉

Lire un extrait  (cliquez sur la couverture)

6 réactions au sujet de « L’appel du coucou – de Robert Galbraith »

  1. J’aimerai bien essayer un livre audio pour voir ce que ça donne mais j’ai peur de trouver le temps plus long ^^ Pour ce qui est de L’appel du coucou j’ai entendu beaucoup d’avis similaires au tien, notamment sur le fait que l’action n’est pas son grand point fort, mais il m’a l’air intéressant quand même

    1. Bonjour Yuyine ! Tu n’as pas tort : le livre audio c’est plus long cependant je n’ai pas trouvé le temps long pour autant. L’enquête était intéressante mais en effet, ça pouvait devenir un peu mou par moments…
      Le choix du livre est déterminant je pense, du coup pour mon 2ème j’en ai pris un avec de l’action ! 🙂
      Il me semble que l’offre d’essai avec un livre audio offert fonctionne toujours, il faudrait jeter un oeil au site. Tu me diras 🙂

  2. Je l’ai lu en version à papier et je confirme : il y a beaucoup de longueurs.
    Quant aux personnages, j’ai eu un peu le même sentiment que toi ; j’ai eu du mal à m’y attacher, ce qui m’a étonnée parce que la construction des personnages est un des gros points fort de J K Rowling, d’habitude (selon moi^^).
    Il paraît que le tome 2 est mieux, mais je ne me suis pas encore laissée tenter et toi ?

    1. Ah je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à penser ça !! Ça me rassure presque 😀
      Euh… franchement, je ne suis pas sûre de me laisser tenter un jour par le tome 2, surtout au vu de ma PAL ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *