Frappe-toi le cœur – d’Amélie Nothomb

Frappe-toi le coeur d'Amélie Nothomb

Éditeur : Albin Michel (2017)


L’histoire de Frappe-toi le cœur :

Si vous êtes un(e) habitué(e) des romans d’Amélie Nothomb, vous savez qu’en général, il n’y a pas vraiment de 4e de couverture pour ses ouvrages. 

Ici on nous dit seulement :
« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » Alfred de Musset

Je résumerais donc comme ceci :
Frappe-toi le cœur est l’histoire de Diane, un enfant non désiré par sa mère, Marie. Ce que veut Marie, c’est être regardée, admirée, enviée, jalousée de toutes et tous. Elle ne vit que pour cela. Mais lorsque, à 19 ans, elle tombe enceinte et se trouve obligée de se marier, son existence, qu’elle imaginait grandiose, se transforme en l’existence banale d’une jeune fille de village. Elle devient, à son tour, bien malgré elle, l’une de ces femmes dont elle aimait tant à me se moquer.
Et c’est ainsi que va commencer le cauchemar de Diane et qu’une très étrange relation mère-fille va s’instaurer. 


L’avant lecture :

Bon, forcément, au vu de la 4e très succincte, je ne m’attendais à rien de particulier. Mais, comme je lis pratiquement tous les romans d’Amélie Nothomb, et que le titre m’attirait, je ne pouvais pas passer à côté de ce livre-ci.

 

Au final :

J’ai adoré ! Ce roman qui raconte des relations mère-fille compliquées et toxiques m’a happée. Les personnages sont forts, certains parfaitement détestables et d’autres très touchants.

Du même auteur, j’avais d’ailleurs beaucoup aimé Antéchrista, qui parle d’une jeune fille dont « la nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice, possédée du besoin de s’affirmer en torturant une victime ». Faut croire que j’aime les histoires de relations compliquées, quoi !

En tout cas, dans Frappe-toi le coeur, j’ai été vraiment bluffée par la justesse de l’analyse de ces rapports.
Pour avoir suivi d’assez près plusieurs relations de ce type, je serais très curieuse de savoir ce qui a inspiré l’auteur et de quelles sources elle tient des informations si précises !
Le personnage de Diane, enfant comme adulte, et le personnage de Mariel, m’ont profondément émue.

 

Ce que j’ai aimé dans Frappe-toi le cœur :

  • L’écriture, comme toujours ! Par exemple  :

Elle travaillait tellement que le temps ne contenait plus de pulpe. Chaque jour était le trognon d’un jour et ce n’était pas elle qui en croquait la chair.

  • Les nombreux traits d’humour. Je ne peux malheureusement pas vous mettre les passages en question sans dévoiler une partie de l’histoire, mais je me suis bien amusée !
  • La psychologie, parfois si complexe et surtout si pointue, des différents personnages.

 

On note au passage :

Le mot « dévoration » que je ne connaissais pas. Le Larousse.fr non plus, d’ailleurs. Mais le Wiktionnaire dit : « Action de dévorer ».
De toute façon, dans chaque Nothomb, j’apprends au moins un nouveau mot 🙂

 

Est-ce que je recommanderais ce livre :

Oui ! Oui, oui !! Si vous aimez l’écriture d’Amélie Nothomb et les personnages forts qu’elle dépeint toujours si bien, à mon avis, vous devriez aimer ce roman 🙂

Lire un extrait (cliquez sur la couverture)

2 commentaires sur “Frappe-toi le cœur – d’Amélie Nothomb

  1. J’ai aimé certains Nothomb, tout comme certains m’ont laissé de marbre et j’avoue que ces derniers ne m’ont pas embarqués… Celui-ci a l’air nettement plus intéressant, je vais peut-être lui redonner une chance ^^

    • CelineBouquine says:

      Coucou Yuyine !
      Merci pour ton commentaire.
      Effectivement pour ma part, j’ai eu des coups de coeurs pour d’anciens romans de Nothomb, et pas pour les nouveaux, du moins pour l’instant.
      Si tu le lis, j’aimerais bien connaître ton avis !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *