Forbidden – de Tabitha Suzuma

Forbidden – de Tabitha Suzuma

Forbidden - Tabitha Suzuma

Éditeur : RHCP Digital (2010)

L’histoire :

Maya, seize ans, et Lochan, dix-sept ans, n’ont jamais eu la chance d’être élevés comme des adolescents « normaux ».
Liés ensemble depuis des années pour protéger leurs frères et sœurs alors que leur mère droguée et égarée les a laissé se débrouiller seuls, le lien qui les unit est devenu plus fort qu’un lien de fraternité.
Et maintenant, ils sont tombés amoureux.
Mais cet amour est un amour qui ne pourra jamais être, un amour qui va avoir de désastreuses conséquences…
Comment quelque chose d’aussi mauvais peut-il être si magnifique à vivre ?
Source : Babelio

L’avant lecture :

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, en fait.
J’ai vu quelques avis qui disaient que le livre avait chamboulé leurs idées reçues, etc. mais rien de plus.

Au final :

Eh bien, je n’ai pas aimé, du tout du tout.
Ce n’est pas le livre que je n’ai pas aimé, en fait, mais plutôt ce qu’il m’a fait ressentir. 
Comme je me plonge toujours à fond dans mes lectures, j’ai été vraiment saisie (et presque dépassée) par les émotions des personnages, plus spécialement par celles de Lochan.
L’auteur nous les transmet très bien, trop bien.
A la fin, j’étais pratiquement sous Lexomil.

J’ai aimé :

– Les enfants, qui sont tous attachants à leur manière.
Willa, la plus jeune sœur, est particulièrement mignonne.
Maya est pleine d’optimisme, douce et aimante.
Et j’ai bien sûr aimé Lochan, mais son mal-être est tellement intense qu’on aimerait pouvoir faire quelque chose pour lui. 

 Je n’ai pas aimé :

– Le personnage de la mère, tellement irresponsable et nuisible.
– Je n’ai pas aimé non plus avoir droit à certains détails, mais ils étaient malgré tout nécessaires, pour que l’on puisse savoir quelles limites avaient été franchies et quelles limites perduraient. 

On note au passage :

– Que malgré le lien familial qui unit Maya et Lochan, les sentiments qu’ils développent au fil de l’histoire sont tellement forts qu’au final, j’ai eu envie qu’ils se rapprochent.
Parce que c’était inévitable, qu’ils en souffraient trop, et que j’avais l’impression qu’il n’y a qu’ensemble qu’ils deviendraient enfin « complets ».

Est-ce que je recommanderais ce livre :

Je dirais que ça dépend de vous et de votre capacité à garder vos distances vis-à-vis des personnages et de leurs émotions.
Comme je l’ai écrit sur Instagram, si vous êtes quelqu’un de très sensible et que vous avez une grosse tendance à l’empathie, mieux vaut peut-être ne pas lire ce livre, car il risque de vous mettre, comme il l’a fait avec moi, dans un état de grande tristesse.
J’ai vraiment eu hâte de le finir, pour fuir toute cette souffrance.
Mais si vous parvenez à rester plus distant et à garder un regard extérieur, alors peut-être que vous l’aimerez… 

Lire un extrait (anglais)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *